« Un petit voyage interstellaire? Oui, si vous avez 40.000 ans devant vous! »

ONLY WEB

« La tête dans les étoiles et les pieds sur terre! » C’est le nom d’une conférence virtuelle organisée jeudi dernier par le confluent des savoirs de l’UNamur. Le confluent de savoir est un service qui oeuvre à la la vulgarisation scientifique. Le thème de la soirée: l’espace. Parmi les intervenants (tous de l’UNamur), le Docteur André Füzfa. Ce professeur qui enseigne la cosmologie et la gravitation relativiste  nous a tenu en haleine avec un sujet qui fait rêver: le voyage interstellaire!

Voilier solaire

Spok, Maître Yoda, et Capitaine Flam nous diraient que les voyages interstellaires, c’est cool! Une opinion que nous ne pouvons pas juger ne connaissant pas cette expérience ! C’est que voyager d’un système solaire vers un autre ne se fait pas d’un coup de cuillère à pot!  Même vers le système solaire le plus proche? Alpha centaury, notre voisin se trouve à quelques 40.000 milliards de kilomètres de chez nous!

Des nanosondes vers Alpha Centaury

« Pourquoi étudier les voyages interstellaires ? » s’interroge André Füzfa, « Ben parce que c’est cool ! » avance le chercheur qui a sans doute à ce moment-là dû faire sourire son auditoire virtuel. 

Le Voyage interstellaire qui était revenu à la mode il y a une vingtaine d’années avec les découvertes des planètes interstellaires, est-ce une utopie? Pour les hommes, on se doute de la réponse par contre quid de nanosondes, petits robots qu’on enverrait très loin?   » Il n’est pas impossible d’effectuer un voyage interstellaire au niveau de la loi de la physique. Par contre, le gros inconvénient, c’est la distance  » répond le professeur de mathématique! Pour illustrer ce problème de distance, André Füzfa, nous invite à retenir le chiffre de 10.000 !

Il faudrait 40.000 ans de voyage pour aller jusqu’à Alpha Centaury. Le système stellaire et planétaire le plus proche de notre système solaire. Comptez quand même 40.000 milliards de kilomètres de chez nous ! Bref, de quoi attraper plus que des cheveux blancs ! Évidemment quand on parle de voyage interstellaire, on ne parle pas de voyage pour les hommes ! Pourtant dans Star Wars, me diriez-vous ? Il s’agit de pure fiction par contre ce qui pourrait être réalité, ce sont l’envoi de sondes vers Alpha Centaury : « En 2016, plusieurs milliardaires ont commandé une étude pour mettre au point des techniques pour envoyer des nanosondes loin très loin dans l’espace. Le nom du projet Starshot »

Le survole de Proxima Centaury (exoplanète la plus proche de notre système solaire) pourrait se faire par sondes après 20 ans de voyage. Coût estimé du projet Starshot : 10 milliards de dollars (à titre de comparaison le coût de la station spatiale internationale est 10 fois plus élevé!). Ces sondes de quelques grammes  seraient envoyées grâce à des voiliers qui ne dépasseront pas la taille de notre main. Ces voiliers seraient propulsés par des rayons laser envoyés depuis la terre. Cette utilisation de la lumière, comme système de propulsion, est la seule façon d’atteindre les étoiles voisines à l’échelle de la vie humaine. Un voyage de quelques décennies plutôt que de plusieurs millénaires. C’est toujours ça de pris! 

Et l’UNamur là dedans ? Le mathématicien Füzfa travaille avec son équipe sur des modélisations pour ce genre de mission : «  On a développé des modèles qui permettent de piloter ces fameux « voiliers » qui seront propulsés par laser à une vitesse proche de la lumière en tenant compte des virages, des défauts d’orientations, de l’échauffement de la voile, etc. »

Et pourquoi pas recevoir un jour , via ses « bateaux de l’espace », une petite photo de Proxima b. Cette exoplanète qui fascine puisqu’elle serait potentiellement habitable ! 

G.MOTTART

* l’intégralité de la conférence virtuelle « la tête dans les étoiles et les pieds sur terre » – UNamur

*Davantage d’infos notamment sur Starshot, n’hésitez pas à lire l’article de dailyscience.be 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.