Treignes est à nouveau sous les projecteurs et les caméras !

Pour réaliser son premier long-métrage, « Mort sur le Viroin », le jeune chimacien, Alexandre Beyls a décidé de planter l’intrigue dans le village de Treignes (Viroinval), renommé pour l’occasion Puymont. Depuis quelques semaines, équipe et acteurs se réunissent pour tourner toutes les scènes du film. C’est à la «Roche trouée» que nous les avons retrouvés.  

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.