Réception au Parlement de Wallonie : « La frénésie de consommation a fait son temps! »

« Tirons les leçons du présent pour changer notre futur! » C’est en substance le fil rouge du discours d’Elio Di Rupo. Le Ministre-Président wallon s’est exprimé non pas au théâtre royal mais au Parlement wallon, covid oblige. Cette crise sanitaire doit changer notre mode de vie. Selon le Premier Wallon, cela passera par le changement de notre modèle économique globalisé mais aussi à un niveau régional par l’opération « Get Up Wallonia »

« Mes premiers mots s’adressent à toutes les personnes victimes de l’épidémie! » C’est un Elio Di Rupo empathique qui a pris la parole au Parlement wallon: « Qu’elles soient assurées, ainsi que leur famille et leurs proches de ma profonde et sincère empathie ». La période que nous traversons est particulière et déstabilisante à bien des égards. « Une période inimaginable il y an »

Vers un autre modèle!

Aura-t-il un avant et un après covid? En tout cas, le Premier wallon avance qu’il faut absolument prendre la mesure des faiblesses de notre système économique globalisé!

Pour Elio Di Rupo, une évidence s’impose: « La société de demain sera plus sobre et plus soucieuse de notre santé et de notre environnement. Nous comprenons maintenant que le bonheur et la prospérité de tous passent par de grands réaménagements chez chacun. La frénésie de consommation a fait son temps. La pollution et le gaspillage doivent être éradiqués ».

Pour changer, « Get Up Wallonia! »

« Get up, stand up! » chantait Bob Marley! Elio Di Rupo n’a pas chanté devant le parterre de parlementaire (moins nombreux que d’habitude vu les circonstances). « Get Up Wallonia! », ce n’est pas une reprise revisitée de la chanson du roi du Reggae mais le slogan d’une opération wallonne. Une opération (« inédite selon Di Rupo) de restructuration en profondeur de la Wallonie.

« Get Up Wallonia » réussira mais c’est aussi une question de mentalité ou encore de comportements selon Elio Di Rupo. Le Premier Wallon invite les Wallons à « être plus ambitieux, plus créatifs. Nos aïeuls avaient réussi à faire de la Wallonie l’une des premières puissances économiques du monde. Ils ont démontré ce qu’était le talent wallon! »

Changer les choses, cela passe par la jeunesse: « une jeunesse que je vous invite à considérer. Une jeunesse qui souffre énormément des contraintes actuelles!  Des contraintes qui altèrent  son enthousiasme! »  Pour un meilleur avenir, le socialiste invite « les adultes d’aujourd’hui à créer les conditions de leur épanouissement! »

Puisse cette invitation se concrétiser pour le bien de tous!

Les réactions de l’opposition

 

Germain PTB

Image PTB.be

Benoit Dispa CDH

Photo lecdh.be

Germain Mugemangago

 
Le gouvernement wallon a désigné un consultant international pour accompagner l’ensemble du processus « Get UP Wallonia! Ce choix suscite des grincements de dents au PTB.

En désignant la multinationale PricewaterhouseCoopers (PwC) comme consultant pour l’accompagner dans la mise en place de son plan de relance, le gouvernement wallon montre clairement l’orientation libérale d’un plan qui sera au service des multinationales et pas des travailleurs et des petits indépendants de notre Région »

« Elle est où la concertation? »

« J’entends Monsieur Di Rupo parler de concertation. Il faut consulter les syndicats, les administrations publiques. Il parle de concertation mais les syndicats ne sont pas écoutés ! sous ce gouvernement! « 

 

Benoît Dispa

« N’oublions pas le présent! »

« Pour le député wallon Dispa, « il faut retrouver un cap rapidement et cela ne demande pas des réflexions stratosphériques avec des consultances et des consultations à répétition.Arrêtons de nous projeter dans l’avenir mais agissons dans le présent ! »

« Des plans, des plans, toujours des plans! »

« Get Up Wallonia », ce plan, c’est une formule qui revient à intervalle régulier mais avec un autre nom. Qu’on arrête de lancer des plans. Je plaide pour une urgence dans l’action!  Les partenaires sociaux n’arrêtent pas de faire des propositions. On a la matière pour avancer. Quand j’entends Elio Di Rupo dire qu’on a besoin d’idées neuves, je suis un peu interpeller après un an de gouvernement! « 

« Il y a un écart entre les déclarations d’intentions et les actions concrètes! C’est un peu le drame de la Wallonie »

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.