« Mettet n’est pas la petite soeur de Tchernobyl ! »

A Mettet, l’affaire de la carrière de Biesmerée est revenue sur la table du conseil communal. Les verts ont déployé une batterie de questions sur la gestion de cette ancienne carrière. Elle a été utilisée pendant des années par le service des travaux.

Il y a déposé des déchets et, notamment, des boues de curage des fossés. Depuis 1980, c’est ainsi. Sauf qu’en 2001, le décret sol a réglementé les pratiques. Donc, on ne peut plus déposer des déchets comme on veut. Le bourgmestre, Yves Delforge, se défend en affirmant que Mettet n’est une petite sœur de Tchernobyl. Le décret Sol de la région wallonne, pour le bourgmestre complique la vie des responsables communaux. Déclaration du bourgmestre : « Aujourd’hui, tout est considéré comme déchet ». « La terre, à partir du moment où elle déplacée, c’est un déchet ! »   Réponse de l’élu Ecolo Philippe Lesne : « La loi, c’est la loi et elle s’applique pour tout le monde ». Yves Delforge a confirmé qu’aucune autorisation n’avait été donnée à des tiers pour déposer des déchets. Une étude va être réalisée pour déterminer la dangerosité des déchets qui se trouvent dans la carrières. Une procédure judiciaire est en cours. Le bourgmestre, pour la première fois de sa vie a dû prendre un avocat. Si pollution il y a, la commune et le bourgmestre seront dans le pétrin. Qui va payer ? Les citoyens ? Le bourgmestre a répondu aux nombreuses questions sans être pour autant décontenancé. « On verra bien s’il y a pollution à Biesmerée ! » a-t-il dit. Les pratiques de la commune sont néanmoins singulières. Fin novembre , la RW a ordonné l’enlèvement d’anciens luminaires qui avaient déversés dans la carrière sans autorisation. La commune a dû les faire évacuer vers un centre de traitement. La commune entrepose désormais les boues de curage au service technique. Sans autorisation. « Quand les quantités seront importantes, on va cribler ces déchets et ceux qui doivent l’être, seront acheminés vers un centre de traitement ». Cela a bien sûr un coût pour la commune. Dans cette affaire de de gestion des déchets, Ecolo dénonce la légèreté avec laquelle le dossier est pris en compte. Il réclame une véritable politique des déchets mais Philippe Lesne l’a redit et martelé, il émet des doutes sur la volonté de la majorité. Dans la Déclaration de Politique Générale, on ne fait pas mention des déchets et de leur gestion. Par ailleurs, les Verts dénoncent l’omerta des autres familles politiques. Bref à Mettet, la législature promet d’être chaude.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.