Manifestation des travailleurs du secteur des aides familiales

Ils étaient entre 1500 et 2000 devant le cabinet de la ministre régionale de l’Action sociale, Alda Greoli (cdH). Une manifestation dans le but de s’opposer au projet d’assurance autonomie du Gouvernement wallon.

10h ce matin, non loin de la place des Célestines, des militants FGTB Horval et les fédérations du secteur de l’aide à domicile FEDOM (Fédération wallonne de Services d’Aide à Domicile) et CSD (Centrale de Services à Domicile) ont montré leur opposition au projet. (vidéo ci-dessous)

Celui-ci prévoit une assurance pour toute personne qui perd temporairement ou définitivement sont autonomie, quel que soit son âge. Pour les moins de 65 ans, un dispositif d’aides ménagères, familiales ou gardes à domicile serait mis en place. Pour les plus de 65 ans, ce serait, alors, une allocation de 85 à 571 euros par mois versées sur le compte du bénéficiaire.

Pour trouver l’argent de ce projet, une cotisation obligatoire de 50 euros par an serait prélevée pour tous les Wallons de plus de 26 ans.

Pourquoi cette manifestation ?

Les manifestants estiment long et fastidieux le système d’évaluation qui déterminera si oui ou non une personne a droit à une aide spécifique. « Malgré le paiement annuel d’une cotisation de 50 euros par tous les Wallons, rien ne garantit que chacun pourra bénéficier de cette assurance autonomie », en raison principalement d’un outil d’évaluation – le BelRAI Screener – inadpaté « puisqu’il ne prendra pas en compte la situation sociale ou familiale des demandeurs », DidierDubois, le président de la FEDOM

Autre point de désaccord, l’accent essentiellement mis sur le volet sanitaire de leur travail. L’encadrement moral et administratif de familles en difficultés socio-économiques ou de personnes isolées, soit le volet social de leur métier, est occulté.

Ecoutez la réponse de la Ministre Greoli

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.