Les autorités judiciaires de Namur réclament une véritable ambition politique pour la justice


« Toujours plus, toujours mieux et toujours plus vite, mais avec toujours les mêmes moyens », ces paroles, ce sont celles du ministre de la Justice. A Namur, les autorités judiciaires espèrent que pour 2019 ces paroles ne seront plus d’actualité. La fin de l’année 2018 a été très pénible.

Pour rappel, pendant 5 semaines, tout l’étage du palais de justice a été condamné pour des raisons d’insécurité. De 80 bureaux, on est passé en 48h à seulement 5 bureaux. Cette crise a mis en lumière le sous-financement du vieux palais de justice. « Dans une démocratie, c’est un scandale« , a réaffirmé le Procureur du Roi. Vincent Macq dira qu’il n’avait jamais connu, en 20 ans, autant de différents corps de métier venus durant 5 semaines de travaux pour assurer de meilleurs conditions de travail et de sécurité.

Lors des bons vœux Dominique Gérard, président du Tribunal de 1ère instance et Vincent Macq, Procureur du Roi ont insisté tous deux sur la grande conscience professionnelle du personnel. Les vœux des autorités judiciaires sont clairs. Elles veulent une véritable ambition politique pour la justice. La justice n’est pas un gadget. Au personnel , le message était celui-ci : « maintenons la solidarité, restons fort, car cela prendra du temps. »

En paraphrasant le Dalaï Lama, Vincent Macq a repris cette invitation : « soyons des moustiques pour faire bouger les choses ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.