Jean-Marc et Bruno, pas vraiment Roméo et Juliette!

« Bruno Belvaux, le Directeur du Domaine provincial de Chevetogne est le conseiller du parti socialiste ». C’est le Député-Président Jean-Marc Van Espen qui a tenu ces propos vendredi dernier lors du conseil provincial en visioconférence. Bruno Belvaux n’a pas du tout apprécié. Il a adressé une lettre ouverte à  Jean-Marc Van Espen. Une lettre pas vraiment d’amour.

Donner le feu vert à la création d’une régie pour gérer le Domaine Provincial de Chevetogne. C’était l’un des points à l’ordre du jour du dernier conseil provincial (qui se déroule pas en présentiel mais à distance via Zoom). Lors du débat, Jean-Marc Van Espen a cité le nom de Bruno Belvaux, le Directeur du Domaine provincial de Chevetogne qui est  » le conseiller du parti socialiste ». Il l’a martelé plusieurs fois, ce qui a amené le président du conseil provincial à réagir. Le MR Philipppe Bultot a rappelé à l’ordre le le MR Jean-Marc Van Espen:  » Je vous demande le plus possible de respect par rapport à nos agents et à nos directeurs parce que vous avez des propos plus que limites » (voir vidéo à 1min17)

 

Une lettre cinglante en réponse

Bruno Belvaux n’a pas apprécié. Il l’a fait savoir en adressant une lettre ouverte à Jean-Marc Van Espen. D’emblée, le ton de la lettre est donné:  » Entendant ma personne stigmatisée de la sorte par un homme, censé représenter l’ensemble de sa population, pour qui je multiplie chaque jour les projets et les propositions de transformation sociale, les bras m’en sont tombés. J’ai eu soudain l’impression de me retrouver trente ans en arrière dans une Belgique obsolète et clivante où le jugement que l’on se faisait de la valeur d’un homme dépendait de ses convictions politiques (…) ».

Et Bruno Belvaux qui n’a pas souhaité s’exprimer devant notre caméra,  de dénoncer des réflexes d’un autre temps selon lui : « Pour ma part et après avoir été leur directeur pendant 26 ans , je ne sais rien de l’appartenance politique de mes agents, j’estime n’avoir rien à connaître de leur religion, de leurs convictions philosophiques ou de leur orientation sexuelle… ». 

Bruno Belvaux serait le conseiller du groupe ps à la Province? Le futur retraité rétorque: « A soixante ans, je suis Mr le Député beaucoup plus indépendant que vous l’imaginez. Je veux dire par là que je compte des amis dans tous les courants de pensée , que je découvre des vérités chez chacun. Accéder à l’âge adulte, c’est intégrer la contradiction … C’est penser qu’une chose est vraie mais ne jamais s’interdire de s’interroger aussi d’envisager son contraire.J’ai très bien compris que vous ne m’aimiez pas et je vivrai bien avec ».

Une « rancoeur personnelle » qui affecterait le domaine!

Si Bruno Belvaux a communiqué au grand jour, ce serait pour le bien du Domaine: « J‘estime utile de communiquer au grand jour votre animosité déclarée (une attitude par ailleurs explicitement interdite par la loi provinciale et rappelée par le Président du Conseil) c’est parce que je crains clairement que votre rancoeur personnelle vous amène demain à prendre des décisions systématiquement hostiles au Parc.Ce projet, Mr le Député, ne m’appartient pas, il n’est pas «ma chose». C’est une utopie largement collective, partagée par des milliers de volontés fonctionnaires et bénévoles, fréquenté par 450 000 visiteurs« 

Un petit passage de la lettre pourrait avoir comme sous-titre: « ce que vous me reprochez, je l’ai fait pour vous! » : « Quant au fait de savoir s’il m’est arrivé d’écrire certains textes pour des hommes politiques de gauche, je ne le cache pas et c’est d’ailleurs un des rôles dévolu à l’administration, vous ne faisiez pas tant de cas lorsque vous m’en demandiez pour vous.

« J’ai pour ma part tant de projets de bonheur à mener, tant de jardins à planter, tant de mines d’ or à dessiner, tant de musées littéraires à esquisser, tant de bâtiments fous à produire où faire rêver les hommes, qui les rendent conscients, indépendants et libres que j’aimerais que vous ne me contraigniez pas mon temps utile à me défendre de votre haine ». Et de conclure non sans ironie estimeront certains: « Merci déjà! »

Jean-Marc Van Espen: « Je suis sorti de mes gongs! »

« On sait que Bruno Belvaux n’est pas favorable à un passage en régie pour le Domaine de Chevetogne » prétend Jean-Marc Van Espen (Explications  dans ce sujet de Matélé). Ce qui a fait sortir de ses gongs Jean-Marc Van Espen se trouve dans un article de presse de la Meuse sorti peu avant le conseil du 4 septembre: “Ce qui m’a fait bondir, c’est qu’au moment où je prenais la parole, quelqu’un m’a glissé un article de presse dans lequel on disait que les socialistes étaient soutenus par le Directeur du Domaine de Chevetogne. Les socialistes ont dit aussi qu’ils étaient soutenus par lui.C’est vrai que je n’aurais pas dû citer en séance le nom de Bruno Belvaux. Maintenant, c’est un secret de polichinelle qu’il est dans le giron socialiste. Il a été conseiller du ministre socialiste Dermagne. Il a des liens très forts avec le ps. Or, en tant que fonctionnaire, il est obligé à un devoir de réserve! »

Jean-Marc Van Espen nous dit avoir été surpris par le côté tranchant de cette lettre ouverte:  » Cette lettre, cela dépasse l’entendement. Parler d’inimité, de haine, de vengeance! Je ne sais pas où il va! C’est du Bruno Belvaux en puissance! On est habitué à ce type de réaction de sa part! C’est excessif et donc c’est insignifiant! « 

« Propos inappropriés » pour le PS

Directement après les propos de Jean-Marc Van Espen, le socialiste Antoine Piret a réagi (voir vidéo ci-dessous) en séance virtuelle du conseil provincial: « Cette attaque sur un membre du personnel est totalement inappropriée! On met en cause l’impartialité du directeur de Chevetogne, c’est complètement inappro… ». Le chef de file socialiste est à son tour rappelé à l’ordre par le président du conseil Philippe Bultot:  « On est là pour parler de la mise en régie et pas des personnes! ». Philippe Bultot se souviendra de cette séance où il aura dû jouer le rôle de gendarme! Si la séance s’était déroulée en présentiel, aurait-il sorti les menottes? On ne le saura jamais! 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.