Il avait forcé l’entrée de la caserne des paras: il est irresponsable de ses actes

En octobre dernier, 160 policiers étaient à la recherche d’un namurois qui avait forcé l’entrée de la caserne des paras de Flawinne. Le jugement est tombé. L’auteur des faits est jugé irresponsable de ses actes et sera transféré dans une institution psychiatrique spécialisée. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.