Gesves: un budget réaliste pour des années meilleures?

À Gesves, les finances communales ont été l’objet d’âpres discussions sous la dernière législature. Depuis l’opposition, RPG, ICG et Écolo critiquaient vivement la majorité quant à sa manière de gérer la commune. Depuis décembre 2018, l’opposition s’est transformée en majorité. La première chose qu’elle a faite, c’est d’augmenter les impôts. Aujourd’hui, la tripartite présente un budget qu’elle qualifie de réaliste. GEM, seul parti de la minorité, parle de spoliation de la population.

  « Notre budget est réaliste même si le moment de vérité sera lors des comptes 2020! » prévient d’emblée Martin Van Audenrode, le bourgmestre gesvois . La situation budgétaire incite à la prudence avec un boni global de seulement 13.000 euros :  » On n’est pas dans une situation confortable mais au moins l’exercice budgétaire est réaliste »
  « Spoliation de la population! » Du côté de la minorité, GEM ne digère toujours pas l’augmentation de l’impôt (ipp et précompte immobilier) opéré par la nouvelle équipe dès son arrivée aux commandes de la commune. Pour José Paulet, il s’agit ni plus ni moins d’une « spoliation » de la population et d’évoquer une augmentation de l’impôt de pus de 740.000 euros entre 2018 et 2020. Autre grief du banc de l’opposition, celui de Simon Lacroix qui revient comme l’année passée sur le sort des indépendants qui sont à ses yeux délaissés. Réplique cinglante du mayeur: « La profondeur de votre réflexion est égale à la profondeur du trou que vous nous avez laissé dans les caisses! ». Et d’envoyer une seconde salve: « Vous aimez les indépendants mais vous n’aimez pas les artistes puisque vous vous opposez au subside que nous verserons à Vagabond’Art pour sa fête de mai ». Sans surprise, GEM vote contre le budget. Des projets concrets … et des projets à l’étude! Dans le budget, la partie qui intéresse le plus le citoyen, c’est celle consacrée aux investissements qui seront réalisés. Que peuvent espérer les Gesvois en 2020 de ce côté-là? Les amateurs de football, les défenseurs de sécurité routière ou ceux qui espèrent un pont sans que cela coûte un pont ne seront pas oubliés!
  Si des projets s’apprêtent à sortir des cartons, d’autres n’en sont même pas encore au stade embryonnaire. La majorité désire étudier la faisabilité de plusieurs projets. Le premier concerne l’implantation d’une nouvelle école à Mozet qui , si elle se concrétise, serait dans les faits une extension de l’école de L’Envol à Faulx-les Tombes. Deuxième projet: la création d’une cuisine de collectivité et de transformation de produits locaux pour préparer des repas par exemple pour les écoliers. Troisième projet : la création d’une jonction cyclo-piétonne entre Gesves et Faux-les Tombes. Des idées, c’est bien mais encore faudra-t-il dégager des moyens pour pouvoir les concrétiser! Et des moyens, la commune de Gesves n’en a pas vraiment pour l’instant à l’image de son fonds de réserve qui ne s’élève qu’à 48 cents!  » Je m’engage à plus que doubler ce montant d’ici la fin de la législature » nous dit ironiquement Martin Van Audenrode face à cet héritage maigrichon laissé par l’ancienne majorité.  

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.