Formation des infirmiers: changements à l’avenir

Une directive européenne concernant la formation des infirmiers responsables de soins généraux sera d’application en janvier 2016. Cette directive aura un impact majeur au niveau de l’enseignement.

 

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. Mathieu dit :

    Où trouver les heures clinique ? C’est simple.

    Avez-vous dejà regardé le nombre de cours complètement inutile en première et deuxième ?

    Vivement cette réforme, que les études et surtout les cours deviendrons enfin intéressantes.

  2. Elo dit :

    Pas d’accord avec Mathieu. Nos cours théoriques qui te semblent inutiles forgent la base d’une éducation comprenant un minimum de culture générale. Ces cours nous permettent également de ne pas être de simples infirmières exécutantes, mais bien des professionnels doté de réflexion et de questionnement face aux diverses situations vécues sur le terrain.
    Ce métier mérite un cursus allongé, pour peut-être (enfin) augmenter son capital symbolique au niveau de la reconnaissance professionnelle au sein des autres professions paramédicales qui ont le prestige de se vouloir universitaires.

    • Alex dit :

      Tout à fait d’accord avec Elo.

      Cela ne peut qu’augmenter notre reconnaissance, comment s’en plaindre?

    • Christine dit :

      Tout-à-fait juste!

    • delhez dit :

      Tout à fait d’accord cette réflexion n’a que du bon sens!!!!
      Vous avez tout compris. J’ai exercé ce beau métier
      pendant 40 ans et j’ai eu vie professionnelle formidable!!!!!!

  3. Thomas dit :

    L’allongement des années d’études, je suis relativement pour (et je suis dans le circuit donc, je peux me manger l’allongement aussi). Pour l’étudiant, certes il y a encore un an avant d’être sur le circuit du travail donc +1 minerval à payer et les frais afférant, mais pour le CV, on peut y constater davantage de pratique, de compétences à faire valoir… Ce qui lui permettrait éventuellement de trouver plus rapidement une place dans un établissement. Pour le citoyen lambda (non concerné par les études ou qui peut être amené tôt ou tard à recevoir les soins), il doit y voir le réel intérêt d’être entre les mains de réels experts. Les études dans le paramédical sont super importantes car la ‘moindre erreur’ de jugement peut entraîner de graves conséquences ! Et je préfère, si je devais me faire opérer ou autre, être entre les mains de quelqu’un qui a beaucoup de pratique que quelqu’un qui rate une opération sur deux ‘par manque d’expérience’

    • Doiper dit :

      faux , les 1 ans supplémentaire ne nous fait pas gagner 1 centimes de plus

  4. Karin dit :

    Des élèves infirmier(e)s, j’en croise quotidiennement. Les heures cliniques et une année en plus, ce ne serait pas du luxe pour une formation de qualité et ce bien avant de penser à la reconnaissance de la profession.
    En vingt ans, les études ont fortement évolué et je ne pense pas que cela soit en mieux, certes beaucoup plus de formation théorique mais en pratique, certains sont paumés en stage même en fin de troisième année et pire encore en année de spécialisation.
    Plus de formation clinique, plus de lien entre théorie et réalité du terrain, plus de jugement clinique, plus de supervision de stage…..une réforme qui me semble bien utile pour offrir à tous les patients des soins de qualité !

  5. Didier dit :

    SI les élèves du secondaire travaillaient plus et si on n’avait pas revu les matières à la baisse et si on avait donné moins de droits aux élèves (les recours par ex.), pour faire plaisir à certains ministres qui estiment que si le niveau est si bas en Belgique et le taux d’échecs aussi élevé,c’est à cause des profs, on sortirait moins d’ignares, d’incultes, incapables de calculer sans GSM ou d’écrire autrement qu’en méthode SMS, avec 5 fautes sur 4 mots… on pourrait alors se permettre de suivre les cours avec le même nombre d’années, car la base aurait déjà été acquise. Je suis enseignant depuis plus de 30 ans donc je sais de quoi je parle, et ma femme (sage-femme ivoirienne) refait ses études d’infirmière ici en Belgique. C’est vous dire si nous sommes bien conscients du problème. Depuis des années, on nous leurre avec de faux problèmes, et on joue avec la santé mentale des gens et des jeunes en particulier. Pour réussir il faut travailler. Trouvez-vous normal d’avoir une classe de 24 élèves et au moment du cycle piscine de se retrouver avec 2 élèves dans l’eau et le reste en tribune ? Trouvez-vous normal d’avoir des exams de 2ème sess en éducation physique quand on sait que l’élève qui a sa tenue a déjà 8/10 en commençant ? Et on nous bassine aussi avec la condition physique déplorable des jeunes… à qui la faute ? le prof aussi peut-être?

  6. Ladane dit :

    Si on commence une année en soins infirmier en septembre 2015, est-ce qu’on aura 3 ou 4 ans?

  7. karim13 dit :

    Bonjour,

    J’aimerais également savoir pour la rentrée 2015 si les etudes seront de 3 ou 4 ans..

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.