Floreffe, un budget 2020 en équilibre

À Floreffe, c’est un budget réaliste qui a été annoncé malgré les difficultés ! C’est surtout grâce à l’ajout de nouvelles mesures même si pour l’opposition, la majorité mène une politique de l’abandon. La majorité, après un an d’activité, ne le cache pas; le budget est présenté à l’équilibre mais cela n’a pas été facile. Loin de là.  
  Floreffe dénonce aussi la politique du Tax Shift qui a pénalisé la commune. Cependant, le bourgmestre se montre assez optimiste et confiant. On l’écoute :
 

Des nouvelles mesures pour redresser la barre

Deux grandes mesures on été adoptées par la majorité Ecolo-Défi-PS en place. En effet, l’IPP (Impôt des Personnes Physiques) va passer de 8 % à 8,5 %. Une décision prise pas de gaieté de coeur mais la commune n’a pas le choix.
  Par contre, l’aménagement du centre ville est un projet toujours dans les cartons. Quant au vaste projet d’aménagement du centre de Floreffe initié par l’ancienne majorité, il n’est pas du tout jeté aux oubliettes. Le bourgmestre est effectivement très clair sur ce point. Il y avait, cependant, des écueils pour l’avancement de ce projet important mais ils seront levés dans les prochaines semaines. Depuis, la majorité veut analyser toutes les possibilités pour réussir ce projet d’aménagement…
 

L’opposition :  » La majorité mène une politique de l’abandon »

Dans l’opposition RPF, Philippe Vautard s’est montré très agressif à l’égard du bourgmestre et de sa majorité. Dans sa première pique, il pointait la zone de police. Il indiquait que le poste est en augmentation de 7,5 %. La clé de répartition entre les 4 communes de la zone (Mettet, Fosses-la-ville ,Profondeville,et Floreffe) a été revue. L’effort pour la commune sur 5 ans serait de 65.000 euros supplémentaires. Et le conseiller de dire : « Là monsieur Mabille joue au prestidigitateur : ni vu ni connu, je t’embrouille ». A cela, le bourgmestre a répondu que tout se fait en toute transparence et que ce point reviendra au conseil en temps voulu. En effet, la volonté est d’harmoniser le coût afin qu’il soit le même par habitant dans les 4 communes de la zone. Floreffe et Mettet étaient en retrait, raison pour laquelle, il y a cette augmentation de la dotation à la zone de police. Le conseiller Vautard a lancé une autre attaque : «Une stabilité au niveau du personnel communal » : là on croit rêver ! Selon lui, on engage de trop avec une augmentation de 13 % dans le budget. Et de se demander si : «  il est acceptable de gonfler ainsi les effectifs communaux ????? » Quelles solutions propose-t-il ? Philippe Vautard aurait bien vu des économies :
  • 110 000  euros au poste personnel administratif
  • 25 000  euros en dotation à la zone de police
  • 51 000  euros de dotation en moins au CPAS
  • 30000 au poste voyages scolaires
En résumé, une réduction des dépenses de 226.000 euros.

Au niveau du budget à l’extraordinaire.

Parmi les critiques de l’opposition, on retiendra celle concernant les frais d’étude pour la qualité de l’air, la réalisation d’un schéma de développement commercial ou encore la création d’une plateforme locale de rénovation énergétique. On aura aussi beaucoup discuté sur la pertinence de l’achat d’un robot tondeuse à destination du Centre sportif. Et le conseiller a donné sa conclusion :« Beaucoup d’énergie perdue en réflexions et en concertation ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.