Floreffe dans les années ’50


« Vivre à Floreffe dans les années cinquante, c’est le titre d’une toute nouvelle publication d’André Lessire qui propose une petite balade nostalgique dans la localité au temps où Floreffe constituait encore un passage obligé entre Namur et Charleroi.

 

 

 

Dans les années ’50, Floreffe était une localité très vivante en terme d’activité sociale et économique. Floreffe était alors une petite agglomération dotée d’une belle animation où il faisait bon vivre. C’est en tout cas l’avis un peu nostalgique de l’auteur de cet ouvrage qui a décidé de revoir le village avec ses yeux d’enfant. Il nous propose une promenade dans les rues de Floreffe en s’arrêtant à chaque ancien commerce, service ou lieu d’intérêt.

 

 

 

 

 

 

 

C’est un petit livre qui intéressera à coup sûr tous les floreffois curieux du passé de leur village. On y découvre qu’il y avait à l’époque pléthore d’artisans et de commerçants dans tous les domaines. Il existait quelques 12  épiceries et autres boulangeries, boucheries,  lavoir, tailleur, et enseignes diverses…. rien ne manquait au village qui se suffisait à lui-même !

 

Qui se souvient par ailleurs du « Dépuratif des alpes » ? Ce produit, mis au point à Gap dans les Hautes-Alpes, était également fabriqué à Floreffe par Paul Hermand qui avait obtenu l’autorisation d’exploiter la recette. Il fonda un laboratoire rue Romedenne connu localement sous le nom « Au dépuratif ».

 

Bourré d’anecdotes et de souvenirs personnels très précis, ce petit livre ravivera  la mémoire des plus anciens et étonnera les plus jeunes.

« Vivre à Floreffe dans les années cinquante » est édité par l’auteur. Il est disponible au prix de 12,50 euros, à Floreffe, à la bibliothèque du centre, au moulin brasserie et à l’Office du Tourisme.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.