Financement des zones de secours : la "patate chaude" refilée aux provinces

La Wallonie veut que les provinces reprennent le financement des zones de secours. Pour les communes, c’est un soulagement et de belles économies en perspective. Mais pour la Province de Namur, c’est une fameuse charge supplémentaire: environ 28 millions d’euros. Pour le bourgmestre de Namur, Maxime Prévot, c’est une "manoeuvre" de la Wallonie pour aider les communes et contraindre la province à se recentrer sur ses missions principales. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.