Écolo : « Trois sièges, c’est tout à fait possible »


Quelques jours avant la rentrée scolaire, le groupe Écolo d’Éghezée a effectué sa propre rentrée. Ici, pas de liste de matériel scolaire mais bien une liste complète de candidats. Ils seront 25 à défendre les convictions du groupe des verts : 12 femmes et 13 hommes.

La liste est emmenée par Pontien Kabongo, conseiller communal sortant. En deuxième position, on retrouve Béatrice Minne, et c’est Antoine dit Tony Delvaux qui pousse la liste. Les candidat.e.s ont entre 22 et 76 ans, ils sont issus de 11 villages de la commune.

Dans leur programme, les verts éghezéens ont dégagé cinq priorités. Première d’entre elles, la mobilité. Les verts veulent sécuriser les voiries et les abords des écoles, ils veulent aussi rénover les trottoirs, et souhaitent des routes plus propres lors de la saison betteravière.

En matière d’agriculture d’ailleurs, le groupe Écolo prône les circuits courts, des productions locales, et une agriculture durable. Il veut aussi favoriser la création d’épiceries citoyennes.

Parmi les priorités, on retrouve également les « énergies de demain ». Pour les verts, il faut favoriser les énergies solaire, photovoltaïque, et éolienne. Á ce sujet, certains verts ne comprennent pas les nombreux recours contre le projet des éoliennes de Boneffe.

Un chapitre de leur programme est également consacré au « bien vivre à Éghezée ». Pour Écolo, il n’y a pas assez de places dans les crèches, il faut plus d’accueil extra-scolaire, il n’y a pas assez de logements sociaux, et les jeunes n’ont pas assez la parole. La cinquième priorité d’Écolo Éghezée va aussi dans ce sens : « il faut une meilleure participation citoyenne », disent-ils. Et les verts d’estimer que les interpellations citoyennes aux conseils communaux sont « extrêmement cadenassées ».

Enfin, côté ambition pour ce scrutin électoral du 14 octobre prochain, le groupe veut accentuer sa présence au conseil communal. Le groupe occupe jusqu’ici deux sièges au conseil, mais il espère en décrocher un troisième. « Nous avons raté ce siège à une cinquantaine de voix près lors des dernières élections, précise Pontien Kabongo, c’est tout à fait envisageable de le décrocher cette fois-ci ». Rendez-vous les 14 octobre, au soir, pour le savoir…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.