Discours du bourgmestre: un peu de fleurs mais surtout des pots de l’opposition namuroise!

Plan de relance namurois, plan Canopée. Voici quelques points abordés par le bourgmestre de Namur ce matin  dans son discours à l’occasion des Fêtes de Wallonie. Que pensent les partis d’opposition namurois du contenu de l’allocution virtuelle de Maxime Prévot?  Petit tour de la minorité via le ps, Défi et le PTB.

Opposition

Le plan de relance  namurois

Maxime Prévot a annoncé un plan de relance pour se redresser après les uppercuts décochés par le covid.

Éliane Tillieux (PS)Eliane Tillieux

« En juin, le ps avait déjà proposé une ébauche de plan de relance ! Il avait alors été balayé d’un revers de la main par la majorité. On espère qu’on ne sera pas une fois de plus mis devant le fait accompli dans ce dossier. « Le meilleur moyen de créer l’avenir est de le créer ensemble »  dit Maxime Prévot, j’espère qu’il s’en souviendra au moment des débats ! Dans ce plan de relance, je plaide pour mettre à disposition du matériel informatique qui pourrait être prêter aux enfants qui en ont besoin par exemple ! »

 

Thierry Warmoes (PTB)Thierry Warmoes

« On attend de voir ce qu’ils vont proposer ! Maxime Prévot parle de goût amer mais il y a aussi un goût amer chez les citoyens. Ils viennent de recevoir la taxe égouts et déchets qui a augmenté de 11 %. Nous, nous avions proposé en mars que la taxe déchets soit supprimée pour quelques mois . La relance, elle aurait pu déjà se faire via des gestes ici et là. Pour le personnel communal par exemple!   Il  a fait preuve de flexibilité en renforçant par exemple le service de cohésion sociale. On aurait dû revaloriser les salaires du personnel ! C’était possible puisque la ville a bien soutenu les indépendants à hauteur de 700.000 euros ! »

 

Pierre-Yves Dupuis (Défi)Pierre Yves défi

« Un plan de relance très bien mais il n’a pas abordé les ressources que la ville devra trouver pour le financer. Je regrette au passage le fait que le bourgmestre n’aie pas remercier l’opposition lorsqu’en mars, elle a donné « les pleins pouvoirs » à la majorité face à cette crise ! À cause de la crise, il faudra aller tout doucement sur les grands projets structurants car il y a des choses du quotidien plus importantes ! ! Il faut remettre l’humain aux centres des débats. Garder la piscine de Salzinnes, par exemple, cela fait aussi partie du bien être des gens et du cadre de vie ! »

Le plan Canopée

La majorité a annoncé la plantation de 10.000 arbres d’ici 2030 !

Éliane Tillieux (PS)

« Les arbres, on les coupe ! Et on dit qu’on va en replanter?! Ben, oui forcément ! C’est surréaliste , alors qu’il y a un poumon vert dans le coeur de ville qu’on va détruire! »

Thierry Warmoes (PTB)

« On attendait plus de touche verte dans la majorité. 10.000 arbres d’ici 2030 ? C’est manqué un peu du sens de l’urgence ! Parler de l’urgence climatique aussi peu alors que cela doit être la priorité des priorités, cela m’étonne ! »

Trop de sécuritaire derrière le social ?

Éliane Tillieux (PS)

« On parle de mendicité, et tout de suite on parle de mesures répressives. Une brigade spéciale urbaine pour contrôler, pour interdire. Derrière le discours social, il y a toujours un discours sécuritaire ! Maxime Prévot ne veut plus de seringues qui traînent par terre ? Très bien, mais où sont les services d’accompagnements ? Cela donne l’impression qu’on va prendre ces personnes par la peau du dos et les réprimander ! »

Pierre-Yves Dupuis (Défi)

« On salue le plan sécuritaire, la lutte contre la drogue et le renforcement d’une brigade urbaine car nous avions souvent souligné l’insécurité à la gare par exemple ».

L’actualité provinciale oubliée

 « Pas un mot sur la réforme de la province de Namur alors que la Province s’apprête à supprimer treize services dont certains viennent en aide aux habitants de Namur ! La ville compte-t-elle réanimer certains services abandonnés par la province comme Télépronam par exemple ? »

C’était bien Maxime Prévot qui a parlé ?

Pierre-Yves Dupuis (Défi)

« On a l’impression d’avoir un nouveau bourgmestre ou en tout cas différent des autres années. Son discours a été emprunt d’humilité et non pas de fanfaronnade et de triomphalisme que l’on peut avoir des fois chez Maxime Prévot ! »

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.