Dès le 15 avril, le carton et l’osier autorisés pour les cercueils en Wallonie

La Région wallonne dispose désormais de règles claires quant à l’utilisation des différents types de cercueils en fonction du type d’inhumation. Dès le 15 avril, deux nouveaux matériaux seront également autorisés pour les cercueils en Wallonie, à savoir le carton et l’osier.

Les cercueils en osier et en carton font désormais leur apparition en Wallonie. Interdits jusqu’à présent, ils seront autorisés à partir du 15 avril prochain, pour les inhumations en pleine terre et les crémations. Ecologiques et économiques, ces cercueils ont déjà fait leurs preuves dans divers pays d’Europe et d’ailleurs (France, Grande-Bretagne, Nouvelle-Zélande…). Ils ont ainsi pu répondre aux différentes craintes les concernant, notamment au niveau du transport. Mais leur autorisation répond aussi à une volonté d’amélioration des conditions de travail des fossoyeurs. Utilisés en pleine terre (pour rappel, ils seront interdits pour les caveaux), les cercueils en carton ou en osier favorisent une décomposition plus rapide des corps, ce qui améliore grandement les conditions de travail des fossoyeurs en cas d’exhumation.

Dès le 15 avril, le carton et l'osier autorisés pour les cercueils en Wallonie

Dès le 15 avril, le carton et l’osier autorisés pour les cercueils en Wallonie

« Le 14 octobre dernier, je me suis rendue à Seraing pour rencontrer les fossoyeurs, rappelle Valérie De Bue. J’ai alors pu me rendre compte de toute la difficulté de leur métier et de l’importance des matériaux choisis pour inhumer nos défunts. Car on n’y pense pas toujours mais la manière dont on les enterre impacte directement l’évolution du corps après la mort. L’avantage du carton et de l’osier, c’est qu’ils permettent un retour à la terre dans une approche plus écologique, ce qui rend aussi le travail des fossoyeurs plus salubre au moment de pratiquer une exhumation. »

 C’est pourquoi, outre l’autorisation des cercueils en osier et en carton, les règles en matière d’inhumation sont mieux définies. Une distinction claire entre les inhumations en pleine terre et en caveau permettra désormais de définir le type de cercueil autorisé.

Les cercueils adaptés aux différentes inhumations

  • Sont autorisés pour les inhumations en pleine terre : les cercueils en carton, en osier, en bois massif (sans doublure en zinc) ainsi que les cercueils en matériaux biodégradables.
  • Sont autorisés pour les inhumations en caveau : les cercueils en bois massif équipés d’une doublure en zinc avec soupape, en métal ventilés et en polyester ventilés.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.