Coronacronic J-1

Mercredi 18 mars, premier jour de confinement. Il semblerait que le soleil ne soit pas tout à fait d’accord…

Magasin coronachronic

… Pourtant le ciel commence à se voiler. Il est onze heures. On fait la file devant les supermarchés. A l’entrée d’un magasin, un vigile masqué dirige les opérations : « Une personne égal un caddie ! » crie-t-il. Je photographie la scène. Il m’interpelle : « Vous prenez des photos souvenirs ? » Je lui réponds : « Non, je suis journaliste ». Il me demande de ne pas faire apparaître l’enseigne de son magasin dans mon reportage.  »Trop touchy ! » me dit-il.

A l’intérieur, on a l’impression d’entrer dans une scène de film d’apocalyse. L’atmosphère est tendue. Fébrile. Les réassortisseurs sont à pied d’oeuvre. Malgré tout les rayons se vident. Une cliente s’adresse à moi : « C’est fou ! Je n’ai pas trouvé de lait, ni de pâtes. J’ai quatre enfants. Les gens sont dingues ! »

Chacun fait ses courses seul. Un peu hagard. Un peu effaré. Aux caisses, les mesures sont militaires. Il faut respecter le marquage au sol. Une vieille dame distraite se fait sèchement réprimander. Elle s’exclame : « Oh… pardon ! Je venais juste acheter des joncquilles. Elle me sourit.

Le tout en images

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.