Contrat-programme 2018 -2022 pour les structures culturelles namuroises

La ministre Alda Gredoli, ministre de la Culture pour la Fédération Wallonie-Bruxelles vient de boucler les contrats-programmes pour 2018 à 2022 pour les secteurs des arts de la scène . Ces contrats sont des subsides qui permettent aux acteurs culturels de réaliser des programmations ou des créations durant 4 ans. Le montant global est de 93 millions pour les 236 contrats-programmes retenus. Dans le namurois, huit institutions ont été reprises. Certaines ont même vu les aides augmenter comme le Théâtre Royal de Namur dont les subventions passent de 806.35 euros à 1.000.000 d’euros ou Cavema, qui propose de la programmation en musique classique qui passe de 806.357 à 900.000 euros . D’autres voient leurs subventions stabilisées comme Panama, qui organise une programmation de musique rock au Belvédère de Namur , la Philharmonique de Namur, les Zygomars, la Compagnie Buissonnière et Aspropro. Une nouvelle entrée: Jardin Passion, pour l’aspect diffusion de la jeune création théâtrale de la Communauté française. Cependant, cette structure avait demandé plus au vu du nombre d’accueils de compagnies qui y jouent chaque année.
Enfin, il y a les sortants comme Hypothésarts dont le contrat de subvention n’a pas été reconduit. Un drame pour la survie de cette petite compagnie namuroise crée voilà 36 ans et qui oeuvre beaucoup dans les écoles afin de faire découvrir notre littérature.
La Compagnie des Bonimenteurs, spécialisée dans le théâtre de rue, n’a pas vu sa candidature retenue mais sera orientée vers un autre type de subvention. 

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Pauline dit :

    Super infographie

  2. Georges dit :

    Bonjour,
    Juste une rectification concernant notre demande de contrat-programme.
    Vous indiquez:  » Enfin, il y a les sortants comme Hypothésarts dont le contrat de subvention n’a pas été reconduit. » Ce n’est pas juste. Nous ne bénéficions plus depuis la mort de Christian Leblicq ( ondateur d’Hypothésarts) de contrat-programme et à l’époque du vivant de Christian, nous émargions à un autre dispositif d’aide ( le théâtre semi-professionnel). Nous fonctionnons donc depuis 5 ans, grâce à des aides extraordinaires du Cabinet de la ministre de la Culture. 40.000 EUR par an, accordées dans un premier temps par la ministre de la Culture Joëlle Milquet et dernièrement, deux fois, en 2016 & 2017, par Alda Gréoli. Notre demande de contrat-programme rentrée dans les cadres des instances d’avis en janvier 2016 est donc notre premier dossier de contrat-programme déposé depuis le décès de Christian Leblicq. Il ne s’agit donc pas d’une « reconduction de contrat de subvention », mais de « non recevabilité » de notre demande de contrat-programme. Nous attendons par courrier un avis motivé par les instances FWB pour plus de précisions sur ce refus. Merci d’en tenir compte dans vos communication ultérieure. Cordialement René Georges, directeur artistique d’Hypothésarts.

  3. Tout à fait d’accord, quel beau programme en préparation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.