Le parlement wallon indigné par la manière dont se mène la restructuration de l’Avenir


La manière dont est menée la restructuration de l’Avenir inquiète. La société doit se séparer de 45 membres de son personnel. Face au peu d’enthousiasme des candidats au départ volontaire, le ton se durcit entre la direction et le personnel.

Un préavis de grève a été déposé. Cette société est toujours dans le portefeuille de l’intercommunale Publifin. Cela a incité les parlementaires à mettre le point à l’ordre du jour de la dernière séance plénière du parlement wallon.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.