Catherine Barreau: La confiture de morts

Le Prix Rossel a été attribué cette année à "La confiture de morts" de Catherine Barreau paru aux éditions Weyrich.
Dans son livre, la namuroise dresse le portrait d’une adolescente peu banale, qui vit seule avec son père et qui tente de s’intégrer dans un collège bourgeois de la ville. Véra aime se réfugier dans la littérature.
Suite au décès de son père, elle veut honorer sa promesse, retourner à Mortepire.
Catherine Barreau nous embarque dans un drame familial haletant entre Namur et un mystérieux hameau caché entre Ardenne et Gaume. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.