Budget 2020 : Couvin se serre la ceinture

Conseil communal de Couvin

Le conseil communal de Couvin a voté le budget non pas en décembre mais fin janvier.

Le budget 2020 de Couvin est en équilibre précaire. En cause : l’augmentation de la dotation à la Zone de police ou encore la diminution des recettes de ventes de bois.

Si les ménages surveillent de près leur portefeuille, c’est aussi le cas des communes. A Couvin, le budget est en équilibre, mais le boni est riquiqui : 10 000 euros. Il a d’ailleurs été voté fin janvier et pas en décembre pour laisser le temps à l’échevin des finances d’avoir tous les chiffres sous la main. Résultat, les dépenses sont sans cesse en augmentation : + 500 000 euros pour l’intercommunale des sports, la police, le Plan de Cohésion Sociale etc. L’entrée de la commune dans le Parc Naturel Viroin-Hermeton aux côtés de Viroinval et de Philippeville coûtera également 31 500 euros. Des dépenses qui augmentent et des recettes qui diminuent, notamment celles des ventes de bois, comme l’explique Claudy Noiret, l’échevin du budget CVN (Couvin Vous et Nous, en majorité avec le MR-IC).
  On est loin des belles ventes qu’on connaissait il y a quelques années, à cause entre autres des bois résineux scolytés. A noter que Couvin maintient tout de même le volume de l’emploi à la commune et n’augmente pas les taxes à la population.
Une mise en valeur de l’Eau noire
Au budget extraordinaire, rien de neuf, les principaux investissements concernent
  • la réfection de voiries (1 million d’euros)
  • l’aménagement des Halles en un marché couvert des producteurs locaux (1 million d’euros)
  • ou encore la réfection de 3 passerelles sur la rivière, l’Eau noire (450 000 euros).
  L’opposition (Pep’s et Ecolo) a voté contre le budget ordinaire et s’est abstenue au budget extraordinaire. Rien que le vote du budget a duré plus de 3 heures, Pep’s posant des questions sur tous les points : le budget marketing de la commune revu à la baisse, le subside à l’association des commerçants, la géolocalisation des véhicules, etc. A un moment, le bourgmestre CVN Maurice Jennequin a lancé au conseiller communal Pep’s et député wallon Eddy Fontaine : « Allez, on n’est pas au Parlement ici!« , ce qui a fait rire l’assemblée.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.