Namur: bilan global ce 25 mars 2020

La Province de Namur est jusqu’à présent relativement épargnée. Les chiffres relatifs à la contamination au Covid-19, comme dans la Province de Luxembourg, sont moins élevés qu’ailleurs en Belgique. Mais il ne faut pas pour autant « relâcher l’attention » insiste le bourgmestre de Namur. C’est en respectant les mesures de confinement et les consignes de prévention que la situation restera sous contrôle. Ce vendredi 27 mars, un nouveau Conseil national de sécurité se tiendra. De nouvelles mesures devraient être annoncées.

Tous les deux jours, le Gouverneur de la Province Denis Mathen réunit les bourgmestres des 38 communes de la Province. Cette réunion se déroule sous forme de vidéo-conférence au départ du centre de crise provincial situé dans les sous-sols du Palais provincial de la place Saint-Aubain. « Il est important d’évaluer régulièrement la situation nous explique le bourgmestre de Namur Maxime Prévot. Cet échange régulier permet d’affiner les mesures prises sur le terrain.

Depuis ce samedi, des centres de pré-tri sont opérationnels devant chaque structure hospitalière. Les bourgmestres ont tenu à redéfinir leur appellation afin de rendre ces sites plus humains. On parlera dès lors de « postes médicaux d’orientation » nous dit le gouverneur de la Province de Namur Denis Mathen, contacté par téléphone. Ces « PMO » sont donc prêts mais ne sont pas activés pour le moment.

Des révisions et des adaptations des décisions prises sont nécessaires chaque jour. Si les mesures de confinement sont actuellement valables jusqu’au 05 avril prochain, il y a fort à parier qu’elles seront prolongées.

Du côté de la Ville de Namur, plusieurs grands événements prévus en avril ont donc été annulés. Pour ce qui est à l’agenda des mois de mai et juin, le maintien des rendez-vous sera analysé en fonction de l’évolution de la situation.

Admettant que les mesures de confinement soient levées d’ici là, la vie reprendra son cours petit à petit et avec bon sens pour ne pas réduire les efforts à néant. Mais personne ne peut s’avancer aujourd’hui sur un échéancier qui pourra être tenu. Le Coronavirus continue de se propager et le bilan ne cesse de s’alourdir.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.