À Fernelmont : les comptes sont bons

La bourgmestre et échevine des finances, Christelle Plomteux a présenté un budget 2020 en équilibre qui s’inscrit dans la continuité. C’est-à-dire que de nombreux investissements sont des projets qui sont déjà en cours. La commune bénéficie d’une augmentation des recettes fiscales via L’IPP (Impôt des Personnes Physiques) et le précompte immobilier. Ces moyens permettent à la commune de maintenir une fiscalité locale basse par rapport à la moyenne wallonne soit : 7,5 % pour l’impôt des personnes physiques et 2.500 centimes au précompte immobilier. La bourgmestre présente la philosophie générale :
 

Qu’en dit l’opposition ?

groupe d'opposition EPF Le groupe d’opposition EPF a analysé le budget. Laurent Henquet regrette l’absence de pagination dans certains documents, ce qui rend la discussion compliquée. De plus, il déplore le manque d’investissement pour les routes et la mobilité douce. De son point de vue, il n’y a pas assez de moyens pour l’éducation sportive et culturelle. Il constate le manque de bénévoles ainsi que le vieillissement de ceux-ci. Ce à quoi la bourgmestre répond :«Je ne suis pas d’accord. Nous soutenons financièrement et en logistique nos clubs, plus que de nombreuses communes mais il est vrai que le manque de bénévoles est réel. Nous allons établir un groupe de travail pour réfléchir sur le thème du bénévolat.» La bourgmestre a également présenté les futurs investissements dont la lutte contre les inondations et la restauration de l’ancien presbytère Groupe Ecolo Fernelmont Ecolo, quant à lui, s’est étonné du montant de la rénovation du presbytère : 1 millions d’euros. Selon la majorité, c’est l’état du bâtiment qui demande une rénovation quasi totale. Ecolo s’est inquiété aussi de l’augmentation du budget tourisme. Celui-ci passe de 1.000 à 7.000 euros. L’échevine Pascale Javaux a répondu: «Fernelmont va développer une attraction autour des tumuli avec des panneaux didactiques. Ensuite, il y aura l’établissement d’un chemin équestre entre les différents tumuli en Wallonie, et ce en partenariat avec d’autres communes.» EPF (Ensemble Pour Fernelmont), par la voix de Phillippe Rennotte demande un investissement plus important concernant la mobilité douce et les pistes cyclables. Ce a quoi Christelle Plomteux a détaillé les deux projets de liaison en piste cyclable entre Noville-les-bois vers Forville et Franc-Waret.
Quelques chiffres: Budget extraordinaire: 6.427.836 euros. Boni global: 203.608 euros. Dette: 11%, soit une moyenne basse comparée aux communes wallonnes. Augmentation pour la zone de police: 20%.

Un Drône!

Louis Hubotte de EPF a interrogé sur les 4.000 euros prévu pour l’achat d’un drône. L’échevin Vincent Dethier a expliqué que le coût comprenait la formation d’un agent communal. Ce drône servira à obtenir des images lors d’inondations ou surveiller des endroits difficilement accessibles (une toiture d’église ou des gouttières par exemple). Il pourra aider à envisager des réparations grâce aux images filmées. Le budget a été approuvé par la majorité LDB+ (Liste du Bourgmestre +). EPF s’est abstenu tandis qu’Ecolo proposait une abstention positive. La bourgmestre a remercié les services communaux et des finances pour leur collaboration et la qualité de leur travail.  

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.