Walcourt : Un budget au plus près de la réalité

Déclaration de politique générale et présentation du budget étaient à l’ordre du jour du dernier conseil communal de Walcourt. Deux gros points sur lesquels les trois partis de la minorité se sont abstenus.

« Nous espérons… »

« Vivre et progresser ensemble dans la continuité, en intégrant les transitions » voici le nom de la note de politique générale pour cette nouvelle législature à Walcourt. C’est tour à tour que chaque échevin a présenté ses intentions et projets en fonction de ses attributions. Une déclaration que la majorité a voulue réaliste et en accord avec les finances de la commune, mais que Thierry Liessens (Solidarité Communale) a qualifiée de peu créative, hésitante et individuelle.

En effet, comme soulevé par le conseiller de l’opposition Laurent Leclercq (Oxygène-toi autrement), les notes de politiques générales sont de moins en moins affirmatives au fils des législatures. Davantage de « nous souhaiterions » et beaucoup moins de « nous ferons ».

Un budget en équilibre au plus près de la réalité

Le budget à l’ordinaire se clôture avec un maigre boni de 33.197,45€. En cause ? Principalement les frais de personnel (7.434.401,72€) et les dotations, à la zone de secours Dinaphi (934.226,09€) et à la zone de police (1.791.375,65€). Par rapport à l’année passée, on notera également une augmentation de 6,39 % de la dotation vers le CPAS et de 17,13 % de la dette, qui s’élève aujourd’hui à 1.410.049,88€.

Côté recettes, on observe une augmentation sur l’ensemble des points, que ce soit pour les chasses, le fermage, la pêche, la location des salles et autres. Mais deux points viennent noircirent le tableau et font diminuer le total des recettes, ce sont les frais de personnels de l’Agence de Développement Local (-12,69%) et la vente de bois (-22,68%) qui sont toutes les deux en diminution. On remarque également que si l’IPP n’a pas augmenté à Walcourt, les recettes perçues sur ce point sont bien plus importantes que l’année passée. Madame Poulin nous explique.

 

Concernant le budget à l’extraordinaire et les grands projets, on notera l’aménagement de l’ancienne cure de Gourdinne (360.000€ subsidié à 88%) et la transformation de celle de Thy-le-Chateau en cabinet médical rural (314.600€ subsidié à 60%). On peut également souligner un budget de 450.000€ octroyé pour les travaux des vestiaires, plus que vétustes et abîmés, du foot de Tarcienne.

La piscine elle aussi fait partie du budget, 800.000€ sont prévus pour sa rénovation. Un projet qui pourrait être subsidié à 440.000€, mais que l’opposition regrette. En effet, la liste Oxygène-toi autrement, a fait remarqué qu’il aurait été intéressant d’avoir une réflexion écologique sur ce dossier, avec l’installation de panneaux photovoltaïques.

Au total, un budget à l’extraordinaire de 5.170.343,93€ dont 33% seront subsidiés. Au moment du vote, les trois groupes de l’opposition Ecolo vers Demain, Oxygène-toi Autrement et Solidarité Communale se sont abstenus.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.