Une fresque éphémère au square Léopold

Depuis 2 ans, la ville de Namur souhaite intégrer l’art dans l’espace public afin de le rendre accessible au plus grand nombre. Le dernier exemple en date émane de Léon Keer, un artiste de rue hollandais. Après avoir sillonné quatre continents, l’artiste de 47 ans, adepte des fresques en trompe l’oeil, s’attaque aujourd’hui au Square Léopold. Comme l’explique Léon Keer en personne «Chaque pièce d’art est unique et appartient à la rue et à ses résidents. Son caractère éphémère renforce son existence.» Le résultat est d’ailleurs aussi surréaliste qu’audacieux et devrait attirer bon nombre de curieux. La fresque sera visible jusqu’30 Septembre. 

Vous devriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.