Travail de mémoire au cimetière de Gembloux

Le War Heritage Institute venait présenter un projet entrepris il y a deux ans, celui d’identifier et de faire parrainer des tombes de soldats belges tués lors de la Première Guerre mondiale. Il s’agit plus précisément de tombes disséminées dans les cimetières civils du pays, et qui ne bénéficient donc pas du travail de mémoire développé autour des cimetières militaires. Pour faire passer son message, le War Heritage Institute se déplace de province en province. Et pour le Namurois, c’était à Gembloux.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.