Plus de 700 étudiants manifestent dans les rues de Namur pour le climat


Ils étaient 700, ce jeudi 24 janvier dans les rues de Namur. 700 étudiants à brosser les cours pour manifester en faveur du climat !

Le rendez-vous était donné Place d’Armes, vers 11h. Au début, quelques dizaines d’étudiants du secondaire, seulement. A peine une ou deux pancartes. Puis, tout a coup, ils étaient des centaines. Des centaines à scander « Chauds, chauds, chauds, on est plus chauds que le climat », « Quand c’est fondu, c’est foutu », « Le futur compte sur nous ! », « On peut tous agir ! ». Des centaines venant de l’IATA (Institut d’enseignement des Arts Techniques sciences et Artisanats), l’ITN (Institut Technique de Namur), Saint-Louis, Notre-Dame ou encore Sainte-Marie Namur. Des centaines à exposer leurs arguments à notre micro. De beaux arguments. D’autres ne voulaient qu’une chose, être interviewés sans forcément avoir quelque chose à dire. Il y avait aussi des professeurs encadrant leurs élèves.

11h30: le groupe d’étudiants en colère démarre et défile dans les rues (rue Saint-Jacques, rue des Carmes, Jardins du Maïeur) jusqu’à leur but ultime… L’hôtel de ville.

Voici notre Facebook Live durant tout le parcours de la manifestation

 

Les directions d’écoles à Namur se sont montrées tolérantes à l’égard des élèves qui souhaitaient manifester. Certains directeurs soutiennent même favorablement le mouvement. Ce sont ceux qui ont accepté de nous expliquer leur position. D’autres écoles, par contre, ont considéré ce type d’absence comme injustifiée sur le plan administratif.

Au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles en séance plénière la ministre de l’Education a rappelé les règles à propos de la participation des élèves à des manifestations pendant les heures de cours. Elle incite les écoles à profiter de la mobilisation pour travailler sur le thème du climat.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.