Pas de réfugiés à l’ancienne caserne des pompiers

La Ville de Namur voulait accueillir des candidats réfugiés à l’ancienne caserne des pompiers, mais après une visite sur place, les responsables de la Croix-rouge et de Fédasil ont décliné l’offre. On va plancher sur d’autres possibilités… 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.