Noémie Marotte, joueuse du Smash Volley Club de Romedenne

Deuxième club dans la hiérarchie du volley-ball féminin, une division plus bas que le Namur Volley, Romedenne, village de six cents habitants dans l’entité de Philippeville est le surprenant leader de la D2 nationale. Les garçons n’y ont pas d’équipes et les affiliées se demandent si monter en Ligue B ne deviendrait pas un vrai souci, faute de gros moyens et de… temps. Mais comment passer à côté de l’événement l’année des 40 ans du club ? 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.