Modernisation, participation, concrétisation: ceci est une déclaration !


Feuille de route pour les six années à venir, la déclaration de politique communale a été présentée mercredi en même temps que le budget 2019! Autant dire que si cette séance du conseil était un plat, ce serait plus une mousse au chocolat bien bourrative plutôt qu’une simple salade. La bipartite ACOR+/EColo a des projets! Ça oui, mais en aura-t-elle les moyens? C’est l’inconnue de cette législature.

« La maîtrise de la charge de la dette sera le principal défi budgétaire des années à venir! » D’emblée, le bourgmestre Dany Weverbergh en charge des finances prévient que la commune ne roule pas sur l’or. C’est la raison qui explique que la déclaration de politique communale mentionne souvent « sous réserve de subsides, sous réserve d’une évolution normale de la fiscalité rétrocédée par le fédéral, etc. »

Des projets malgré tout

Ne pas rouler sur l’or, n’empêche pas pour autant d’avoir des projets. La bipartite compte d’abord concrétiser des projets amorcés sous la législature précédente. Le projet le plus parlant au niveau de son ampleur est la création d’un nouveau quartier dans le coeur d’Assesse ( la ZACC de la Gendarmerie). Enfin! rétorquera la minorité ALN!

 

 

Sur la route!

Améliorer le réseau de voiries, c’est également un objectif de la majorité via notamment le plan d’investissement communal (PIC). Courant 2019, un précédent PIC permettra de transformer l’axe principal d’Assesse Village, la Chaussée de Marche. Plus tard, un deuxième PIC sera consacré à la rénovation entre autre de la rue du Pourrain d’Assesse (une partie), la Rue Pirauchamps de Crupet. En ce qui concerne la sécurité routière, la majorité prévoit d’organiser des rencontres avec les citoyens de chaque village pour déterminer les lieux dangereux et les réponses à y apporter. Autre ambition : objectiver  par des comptages la fréquentation de certaines voiries ( types de véhicules, heures de passage et vitesse) afin de trouver des solutions aux éventuels problèmes relevés.

Divers d’hiver

Impossible de relever ici tous les projets de la majorité (vous les retrouvez dans la déclaration de politique communale de 12 pages). Signalons en vrac: la mise en place du projet de rénovation de l’école de Maillen et l’étude de l’agrandissement de l’implantation de Sart-Bernard ; une concertation systématique des habitants  par rapport à leurs attentes propres et les initiatives communales

« Arrêtez de nous cirer les pompes! »

ALN, le groupe de l’opposition, a voté contre cette déclaration. Pour Sébastien Humblet:  « il y a des manquements grossiers! On ne parle pas d’un éventuel terrain synthétique à Assesse, pas un mot sur les scouts de Courrière en recherche d’un local convenable, silence sur le centre culturel ».

 

Au tour de Marc Pierson d’enfoncer le clou des griefs: « Arrêter de nous cirer les pompes avec un texte qui ne veut rien dire! » Et au ALNiste de prendre un exemple en matière énergétique:  » Ce n’est pas via un éco-passeur que vous allez atteindre l’objectif d’autonomie énergétique! Non, il faut un geste fort pourquoi ne pas investir deux millions dans sa propre éolienne comme l’a fait la commune de Crisnée? ».  L’ensemble des politiques qui seront déployées au cours de la législature seront détaillées dans le Programme Stratégique Transversal (PST) qui sera présenté en conseil communal en septembre 2019.

 

Un budget dans l’ombre de la déclaration

Avec cette déclaration, on en aurait presque oublié que le budget 2019 était également à l’ordre du jour. Le boni à l’exercice propre est de 9603 euros (,45 pour les puristes). Du côté des investissements, retenons parmi les projets: le projet Vicigal (création d’une voie lente entre Yvoir et Huy d’ici quelques années) ; le « relooking du coeur de crupet ». Ce projet qui a pris du retard suite à un problème d’ordre juridique prévoit de retravailler le partage de la voirie entre véhicules et piétons, de refaire la place de l’Eglise ou encore d’enfouir les lignes électriques afin de mettre en valeur le patrimoine existant. Les taxes, quant à elles, restent inchangées; La majorité a décidé de ne pas augmenter les impôts … pour l’instant car une phrase de la DPC laisse à penser que cette décision n’est pas inscrite dans la pierre de la grotte de Crupet: « Sans alourdissement des charges imposées aux communes et sous réserve du maintien de la progression normale des recettes fiscales rétrocédées par l’état fédéral, maintien du niveau des taxes additionnelles à l’impôt des personnes physiques et au précompte immobilier ». La majorité espère donc que le Fédéral n’impose pas plus de charges sur le dos des communes.  Certains conseilleront au mayeur Weverbergh d’aller prier Saint-Antoine pour repousser le diable Fédéral qui, ces dernières années, n’a pas vraiment épargné les communes!

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.