L’invitée: Véronique Carpiaux

Trois lieux emblématiques de Namur proposent des interprétations artistiques des vices et vertus depuis le Moyen-âge jusqu’à l’époque contemporaine, en passant par le 19e siècle. Comment les artistes ont-ils sondé les instincts humains des plus vils au plus vertueux? C’est ce que l’on peut découvrir dans l’exposition "vices et vertus". On en parle avec notre invitée Véronique Carpiaux, conservatrice du Musée Rops. 

Partagez cette infoShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Vous devriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.