L’invité : Philippe Defeyt

Le budget du CPAS de Namur est prêt. Et, dans les grandes lignes, le bilan n’est pas bon! Le nombre de bénéficiaires du revenu d’intégration sociale continue à grimper. Selon Philippe Defeyt, président du CPAS de Namur, les CPAS sont réduits à un rôle d’"ambulance". Et l’avenir est loin d’être rose… Un constat que Philippe Defeyt nous explique. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.