Nouveaux radars : levez le pied !

De nombreux radars, tronçons ou ponctuels, sont en cours d’installation ou seront installés dans les prochains mois. Le dispositif est financé par la Wallonie. Ce plan de renforcement de répression de la vitesse avait été initié par l’ancien ministre wallon en charge de la sécurité routière Carlo Di Antonio (CDH). Valérie De Bue (MR), qui lui succède, poursuit aujourd’hui les démarches entamées. Les radars seront tous mis en service pour l’été 2020.


 

Au total, ce sont 167 nouveaux radars qui seront mis en service dans les prochains mois en Wallonie. Il y a d’une part les radars ponctuels et les radars-tronçons par ailleurs. Ceux-ci calculent la vitesse moyenne des automobilistes sur une distance précise. Il en existe un seul pour le moment en Wallonie qui se trouve en Province de Liège. Mais le nombre de radars de ce type va augmenter significativement dans les prochains mois. Il y en aura neuf en Province de Namur.

Voici la liste des dispositifs :

Radars ponctuels (fixes)

Le grand Namur : les radars fixes sont/seront positionnés sur la chaussée de Liège (N90) à hauteur de Brumagne, la chaussée de Nivelles à Temploux (N93), la chaussée de Marche à Naninne (N4) ainsi qu’à la Montagne Sainte-Barbe, sur la route de Hannut à Gelbressée (N80), la route de Wasseiges à Cognelée (N924) et sur la chaussée de Perwez (N934) à Saint-Servais.

La zone de police Entre Sambre Et Meuse : les radars sont prévus rue de Fosses à Mettet Pontaury (N98), rue Hennevauche, toujours à Mettet et rue du Centre à Profondeville Lesves (N951).

La zone de Police Orneau-Mehaigne : la route d’Andenne (N643) est concernée à Eghezée Hanret, ainsi que la route de Ramillies à Eghezée (N991) et la chaussée d’Eghezée à La Bruyère Saint-Denis (N912).

La zone des Arches : la rue de Velaine à Andenne (N921), la rue Monty à Gesves Sorée (N921) et la rue de Ciney à Ohey (N921) sont aussi ciblées.

La zone SAMSON : les radars ponctuels sont/seront mis en service chaussée de Bruxelles à Sombreffe (N93), rue de Falisolle à Auvelais (N930) et rue du Tram à Sambreville Velaine (N912).

Au-delà de notre zone de couverture mais toujours en Province de Namur, soyez aussi vigilants si vous habitez Anhée, Hastière, Onhaye, Yvoir, Dinant ou Gembloux.

Radars-tronçons

Namur : celui dont on parle le plus concerne la Citadelle de Namur. C’est en effet sur un segment de l’avenue Jean 1er que l’on peut déjà voir les poteaux du dispositif, le tronçon fait un peu plus de 1 kilomètre. Le radar devrait être opérationnel fin novembre.

La chaussée de Charleroi à l’entrée de Salzinnes (N90) est elle aussi concernée. De même que l’avenue Reine Astrid (N967) et l’avenue de la Vecquée (N954).

Walcourt Laneffe : un radar-tronçon est prévu sur la N5. Deux autres dispositifs du genre seront aussi mis en service sur la zone de Police des Arches.

Andenne Seilles : rue de Tramaka (N921).

Ohey Haillot : rue de Huy (N698).

Temploux : par ailleurs, un autre type d’installation existe, il s’agit d’un radar feu-vitesse, capable de flasher à la fois les automobilistes en dépassement de vitesse et/ou en infraction au feu rouge. Vous pourrez rencontrer ce dispositif au carrefour dit « des Marronniers », à Suarlée.

Une politique répressive est donc clairement affichée. Selon Pierre-Laurent Fassin, le porte-parole de l’Agence Wallonne Pour la Sécurité Routière, « le nombre de tués sur les routes wallonnes a été réduit de moitié depuis 2011 ». De nouveaux objectifs sont à atteindre pour 2020.

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Michel - Louis LONCIN dit :

    Si « ON » était « logique » avec cette répression de la vitesse, on cesserait de vendre des voitures capables de monter (potentiellement du moins à 250 kms/h) … et d’en toucher les « impôts » à la clé … Si l' »ON » veut nous obliger à respecter le 120 kms/h (et d’autres limitations ABERRANTES (tel le 30 kms/h !), que l' »ON » revienne à l’époque de la « R4 », la « Deuche » ou la « VW Coccinelle » … Que l’on nous vende des » Trabant » !!! Mais … c’est bien plus « rentable » (pour les caisses « fédérales » …. « régionales » …. « communautaires » … sans fonds) de procéder à un TERRORISME inquisitorial sous la forme de ces « impôts indirects » !!!

    Un politicien s’honorerait s’il OSAIT dénoncer cette INFECTE HYPOCRISIE !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.