Les « pure players » lancent leur association à Namur


La pratique journalistique est en crise. Les récentes restructurations dans les médias traditionnels sont là pour nous le rappeler. Aujourd’hui, certains journalistes créent de nouveaux modèles. Le support du WEB permet à peu de frais de faire exister de nouveaux outils libérés des contraintes de l’impression ou de la diffusion linéaire. On les appelle les « pure players ». Ces médias émergents tentent de se faire une place sur le marché francophone belge.

Récemment, plusieurs journalistes belges francophones ont lancé une association regroupant les différents journalistes « pure player ». L’ABIPP a vu le jour pour association of belgian indépendant pure players.

Ces professionnels ne sont pas simplement des férus de nouvelles technologies, ils veulent développer des nouveaux médias qui trouvent leur place dans un paysage médiatique compliqué.

Christian Du Brulle est un de ces nouveaux journalistes. Spécialiste des matières scientifiques, il a lancé le site Daily Science. Comme il le dit sur son site :  « Notre ambition est à la fois simple et terriblement compliquée. Aider nos lecteurs à mieux comprendre et apprécier la science d’aujourd’hui. En particulier celle qui foisonne dans nos universités, nos centres de recherches, nos entreprises, qu’il s’agisse de découvertes, de progrès, de politiques de la Recherche ou de toutes autres approches, parfois ludiques mais toujours susceptibles d’entraîner un certain  nivellement par le haut ».

Christian Du Brulle préside la nouvelle association qui veut contribuer à l’émergence de ce nouveau journalisme.

 

 

Ces journalistes ont reçu le soutient de l‘AJP, l’association des journalistes professionnels francophones. Une association qui constate aussi une évolution de la presse avec de plus en plus de journalistes indépendants qui sont à la recherche de nouveaux créneaux de diffusion. Ce nouveau journalisme peut aussi à l’avenir permettre à la profession de se redéployer et  prouver sa pertinence sociétale. Sophie Lejoly, la secrétaire générale adjointe de l’association des journalistes professionnels est venue apporter son soutien au lancement de l’association.

Cette nouvelle association, en accompagnant ces nouvelles pratiques journalistiques, pourra certainement apporter un nouveau souffle qualitatif dans un paysage où le numérique n’a pas nécessairement dopé la qualité. C’est une manière d’ouvrir de nouvelles fenêtres démocratiques dans le paysage de la presse belge francophone.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.