Les priorités de la majorité à Fosses-la-Ville


Déclaration de politique générale

Les valeurs

La déclaration de politique communale pour cette nouvelle législature met en évidence les valeurs qui seront défendues en priorité par la majorité en place. La convivialité (partage, propreté, prise en charge, folklore, tourisme,…), le bien-être, l’écoute (du citoyen, de l’administration), la fierté (renforcement de l’image positive), le respect de la dignité humaine de chaque citoyen, la communication, l’efficacité et la sécurité.

Les projets

Voici les projets développés par le collège échevinal de Fosses -la-Ville. Secteur par secteur.

L’environnement :

Intensifier l’effort financier pour la réfection des voiries communales (notamment grâce aux subsides de la Région), la sécurisation des zones communales accidentogènes et/ou fréquentées par les enfants (notamment par la création de « zones scolaires »), collaborer intensivement avec la police locale afin d’améliorer le sentiment de sécurité des citoyens.

Améliorer la propreté publique en aménageant des sites de bulles à verre enterrées, en acquérant un nouveau Glutton, informant, sensibilisant et impliquant les citoyens (ambassadeurs de la propreté), informant le citoyen sur les infractions environnementales et urbanistiques, intensifiant la répression de la délinquance environnementale, créer de nouveaux espaces de rencontres conviviaux par le placement de mobilier urbain et de jeux permettant l’échange.

Les enfants :

Augmenter l’offre de milieux d’accueil 0-3 ans, mettre en place des activités/ ateliers/ conférences destinés aux familles et aux enfants, être à l’écoute des jeunes en analysant et soutenant les idées émises lors du Conseil Spécial Jeunesse, soutenir les implantations scolaires viables en y développant des projets innovants (le numérique dans les écoles, les projets pédagogiques spécifiques,…)

Soutenir l’accueil extrascolaire en maintenant des activités extrascolaires au sein des accueils des écoles, étendant l’offre en matière de stages communaux pour les 2,5/6 ans.

Les aînés :

Injecter le diagnostic décelé dans le cadre du partenariat avec la Province de Namur afin d’adapter l’ensemble de nos projets pour tendre vers le concept de « Ville amie des aînés », encadrer au mieux l’AISBS afin de pérenniser l’outil, sans mettre à mal les finances communales.

Les personnes handicapées :

Veiller à l’accessibilité des PMR dans nos bâtiments communaux en les adaptant (si nécessaire), poursuivre la sensibilisation du personnel communal à l’accueil des personnes en situation de handicap, organiser des activités culturelles/sportives pour des personnes qui présentent un handicap, mettre sur pied un Conseil consultatif de la Personne Handicapée (CCPH).

Les plus démunis :

Diminuer les différences sociales par la mise en place de projets ouverts à tous (Noël pour tous, boîte à livres géante, partage des ressources,…), diminuer l’isolement des personnes âgées, notamment par le biais de la plateforme VADA, lutter contre les discriminations.

Tous les citoyens :

intégrer le nouveau décret PCS par : l’analyse approfondie des résultats de l’évaluation du PCS 2014-2018 et l’intégration de toutes les thématiques.

Intensifier le partenariat avec la Zone de Secours en : Assurant un poste de secours avancé sur le territoire fossois et en soutenant la collaboration actuelle entre les services communaux et zonaux.

Le logement :

stimuler les partenariats publics privés en vue d’augmenter le parc de logements sociaux et à loyers modérés, soutenir la création de logements de qualité, inciter le retour d’un habitat de qualité dans la corbeille de Fosses.

Le sport, la culture et le tourisme :

Continuer à soutenir les initiatives sportives et les infrastructures en place. Apporter une aide logistique aux différents comités et les soutenir dans leurs démarches.

Continuer à maintenir une offre culturelle de qualité par le biais :

d’un soutien logistique au Centre culturel, d’activités culturelles accessibles à tous (enfants, aînés, personnes handicapées,…)

Le patrimoine communal :

Combattre toute forme de gaspillage énergétique en :

  • Assurant une comptabilité énergétique stricte des bâtiments et du charroi
  • Menant des campagnes de sensibilisation régulières auprès de la population et auprès du personnel communal
  • Incorporant des clauses de faible consommation énergétique dans les marchés publics
  • Finaliser la maison rurale et ses abords
  • Poursuivre le dossier aménagements intérieurs de la Collégiale.
  • Sur base des résultats de l’analyse du BEP (convention), gérer la reconversion et/ou le réaménagement des bâtiments communaux (ancien Hôtel de Ville, ancien CPAS, salle Orbey,…), en suivant les prescrits de l’Opération de rénovation urbaine.
  • Assurer une maintenance régulière du patrimoine actuellement classé
  • lancer les procédures en vue de classer les orgues de nos églises et d’assurer leur maintenance

L’économie/commerce

  • Développer un label « Economie locale »
  • Soutenir les initiatives des entreprises souhaitant développer des projets locaux.

L’Informatique/communication

Intégrer les nouvelles technologies au fonctionnement communal par l’amélioration du Bulletin communal, le maintien et la mise à jour permanente du site internet de la Ville et le développement de la page Facebook de la Ville.

Améliorer la communication directe et rapide vers les citoyens en mettant en place des applications communales pour smartphone (extrascolaire, voirie,…) et veillant à une diffusion optimale et adaptée de l’information vers la population.

Cette déclaration n’a pas reçu le feu vert de l’opposition PS et Ecolo. Les deux groupes se sont abstenus. Pour le PS , on aurait voulu voir un accent tout particulier sur lé logement décent pour tous et accessible pour tous. La porte-parole Déborah Dewulf a signalé aussi que pour une nouvelle structure d’accueil pour les petits enfants, il fallait aussi prévoir des budgets en conséquence. Pour Ecolo, la conseillère Françoise Doumont a fait remarqué que la mobilité était devenue une priorité. Or, il faut parfois 30 minutes pour traverser le centre-ville. Dans la déclaration, elle regrette que l’on ne fasse pas mention de la mobilité et du défi qu’elle engendre. On manque de vision et d’interaction entre les villages mais aussi entre les communes voisines.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.