Les nouveaux contrats-programmes critiqués par les théâtres namurois

La Fédération Wallonie-Bruxelles vient d’annoncer la conclusion des nouveaux contrats-programmes qui organisent le financement des théâtres pour cinq ans. Cette décision ravit certains mais en frustre d’autres. A Namur,ce sont les petits théâtres qui se sentent oubliés dans la nouvelle répartition des subsides prévue pour cinq ans. De son côté, la ministre de la culture Alda Gréoli justifie les choix. Elle explique notamment qu’elle n’a pas suivi aveuglément les avis du conseil des arts dramatiques. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.