"Le Vivre ensemble", la cellule anti-radicalisme de Sambreville

La commune de Sambreville vient de décider de se doter d’une cellule anti-radicalisme. "Le Vivre ensemble", c’est son nom, sera composé d’un criminologue et d’un éducateur. Objectif du projet? Aller là où se trouvent les poches de radicalisme religieux. "Pas de panique" dit le bourgmestre Jean-Charles Luperto. "On prend juste les devants. Tout va bien à Sambreville, mais ça pourrait ne pas durer". On se souvient en effet que l’an dernier, des perquisitions avaient été opérées dans une habitation d’Auvelais. Une villa dans laquelle avait séjourné l’un des terroristes kamikazes des attentats de Bruxelles.  

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.