Le Parti Populaire: « Le seul pour vous défendre! »


Sur l’échiquier politique, le PP  penche clairement à droite. En 2014, le Parti Populaire emmené par Mischaël Modrikamen avait obtenu un élu à la Région wallonne et un élu à la chambre. Il revient pour le scrutin du 26 mai. Ses thèmes de prédilection: l’immigration, l’insécurité, le renouvellement de l’establishment politique!  Jean-Benoît Pilet, politologue à l’ULB nous livre son analyse sur ce parti de la droite radicale. 

 

 

« Le seul pour vous défendre! » et « Ensemble , remettons de l’ordre! », ce sont les deux slogans de campagne du parti populaire. Un parti qui met avant tout l’accent dans son programme sur l’immigration. Les candidats namurois aux élections régionales, fédérales et européennes ont présenté leur programme.

Un café namurois en face de la gare de Jambes. Quatre candidats du parti populaire dévoilent le programme du PP pour les élections régionales, fédérales et européennes.  Mischaël Modrikamen, président du parti est absent. C’est sa femme Yasmine qui prend la parole. Elle est tête de liste aux élections européennes: « Chacun doit rester maître chez soi, dans le respect de notre souveraineté! » Le PP, eurosceptique, a une position bien arrêtée sur l’Union européenne « gouvernée par des technocrates bruxellois non élus! »

L’immigration, principale cible du PP!

Mais très vite, le thème qui vient sur la table est celui de l’immigration. « Le Belge a toujours été accueillant mais il ne veut pas devenir minoritaire dans son propre pays » peut-on lire dans le programme de ce parti populiste! « Plus d’un million d’étrangers se sont installés en Belgique depuis dix ans. Cela coûte 10 milliards par an, que nous payons avec nos impôts! » martèle le PP. Un discours bien rôdé par les candidats comme Fabrice Nemery, tête de liste aux régionales dans la circonscription de Namur.

 

 

Le seul contre tous… même sur le climat!

« Hystérie médiatique! », voilà comment le président du PP, Mischaël Modrikamen considére l’actualité sur le réchauffement climatique. Le PP est climatosceptique! Il remet en cause l’urgence climatique et considère que « le réchauffement n’est en rien dû à l’activité humaine ». Un point de vue qui n’est manifestement  pas défendu par la totalité des candidats présents lors de la conférence de presse.

 

 

Haro sur la classe politique!

Le PP se dit aussi être le seul face à la classe politique actuelle. « Nous devons faire la chasse aux dépenses inutiles » avance Yasmine Modrikamen. Dans son programme, le PP propose de  » supprimer ce qui est inutile: ministres et parlementaires en surnombre, sénat, Fédération Wallonie-Bruxelles, intercommunales et d’en finir avec les subsides et aides publiques non justifiées  à la presse, aux entreprises, aux ASBL sans objet utile ». Le PP défend également la fin du vote obligatoire et un maximum de trois mandats politiques consécutifs.

« La peur doit changer de camp! »

L’insécurité est également un cheval de bataille du PP pour qui « la peur doit changer de camp ». Selon  ce parti, « les plus âgés ne sortent plus le soir, passés 17 heures! Les criminels peuvent se procurer avec facilité des armes à feu! Les citoyens doivent pouvoir détenir légalement une arme dans le but de se défendre! » .  « Moyennant examen théorique et pratique » souligne Yasmine Modrikamen.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.