Le paradoxe du concours de médecine

Le nouveau concours de première année de médecine a révélé un certain paradoxe : des élèves qui ont réussi tous leurs examens n’ont déjà plus d’espoir d’accéder en deuxième année alors que d’autres qui ont raté leurs examens peuvent encore y accéder après deuxième session. La situation est frustrante pour certains, des élèves crient même à l’injustice. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.