Le déclin de l’empire du mâle

Le festival Esperanzah lançait hier soir sa campagne thématique annuelle. Une campagne intitulée « Le déclin de l’empire du mâle » et basée sur la domination du patriarcat. Au cœur de ce projet, des actions avant et pendant le festival. Hier soir, au cinéma Caméo, Esperanzah avait invité Joy, slameuse d’origine namuroise, ainsi que la jeune Lyonnaise Chilla, étoile montante de la scène française du rap et militante féministe assumée. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.