L’ invité: Jean Blairon, directeur de l’asbl RTA

Vous connaissez certainement l’opération "Viva for life" de la RTBF, qui a lieu en ce moment. Une opération qui, a priori, semble séduisante. Notre invité, Jean Blairon, directeur de l’asbl RTA, démonte cependant ce déballage médiatique. Voici sa vision des choses… 

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Bruyndonckx dit :

    Tristes commentaires de ce cher Jean. Certains causent, parlent beaucoup. D’autres agissent.
    Jean est un grand causeur … dans le vide. Son discours est vide !
    Je suis tout à fait favorable à Viva for Life puisque le politique n’assume pas ses missions depuis des lustres.
    En fait, il en est de même pour toutes les opérations de solidarité.
    La société a besoin de se reconnaître, de se fédérer à semblables causes.
    Vivafor Life crée du lien !

  2. doyen andré dit :

    Moi aussi, je suis pour l’abandon des roues de secours dans les véhicules, bien qu’elles soient inclues dans le prix.
    Je préfère de loin payer un abonnement à Teufteuf-au secours pour venir me dépanner, pour ne pas me salir les doigts.
    Remplacer un droit à la sécurité sociale par la charité publique, en voila une bonne idée …du 18ème siècle ?

  3. SIMON dit :

    Non mais quel donneur de leçon !!!
    La campagne « Viva for life » est certes porteuse d’incohérences mais quel bel élan de solidarité ! A l’heure où on fustige l’individualisme, le repli sur soi, l’égoïsme ambiant, voici que des milliers de personnes se mobilisent pour récolter des fonds qui, contrairement à ce dit notre interlocuteur, iront aux enfants et seront démultipliés par l’action des associations de terrain ! A Seraing, Form’Anim-Asbl a reçu début 2016, 59.000€ de Viva for life, ce qui a permis d’aménager un espace pour en faire une crèche pilote subsidiée par l’One et la Région Wallonne. Celle-ci va accueillir au moins une cinquantaine de tout-petits chaque année, permettant ainsi aux mamans exilées (souvent monoparentales) d’apprendre le français, de se former, d’être accompagnées dans leurs démarches sociales, leur recherche de logement, … Les petits trouveront un lieu d’accueil où grandir plus sereinement, où ils apprendront le français, seront correctement nourris et suivis ! … Parents et enfants acquièreront ainsi des « outils » qui permettront de réduire leurs risquens de pauvreté . Merci la RTB-f d’interpeller les consciences de nos mandataires politiques et de toucher le coeur des citoyens de toutes classes sociales pour plus d’équité, de solidarité et de dignité !

Répondre à SIMON Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.