Élections provinciales: Liste MR pour le district de Philippeville

Avec 3 sièges sur 4 au collège provincial, le mouvement réformateur veut « rester le moteur » de la Province de Namur en se tournant vers l’avenir.

Les candidats pour le district de Philippeville
Avec trois hommes et deux femmes, la liste MR est composée de Philippe Bultot, député provincial, de Walcourt. Juste derrière lui sur la liste, Jehanne Detrixhe, échevine à la commune de Couvin, Pierre Helson, bourgmestre à Florennes, Brigitte Lepage, échevine à Philippeville et pour pousser la liste Christophe Bombled, bourgmestre de Cerfontaine et conseiller provincial.

Leur programme
Au niveau du district de Philippeville, le parti libéral souhaiterait régler le problème de fracture numérique que l’on observe dans l’arrondissement. Cela permettrait d’ancrer davantage les régions dans une ère numérique en développant des « smartcities ». Ils font la proposition de lancer une application communale (smartphone et tablette) pour informer directement le citoyen et d’encourager la retransmission des conseils communaux via les sites internet des communes.
En termes scolaires, ils proposent de soutenir les écoles rurales en modifiant les critères de rationalisation afin de laisser ouverte une école où il ne manquerait que quelques élèves.
À l’image de beaucoup, le MR souhaite également orienter les formations vers les métiers d’avenir ou en pénurie. En développant par exemple davantage la formation en alternance en ouvrant de nouveaux CEFA dans les zones plus rurales.
Pour ce qui est de l’économie de l’emploi, ils s’engagent à poursuivre le développement des activités des entrepreneurs, indépendant et artisans. Soutenir également les agriculteurs en leur assurant un bien-être de vie personnel et professionnel (service de remplacement, conseil et monitoring, soutien aux circuits courts…)

Avenir de la province
Alors que le président du MR, Oliier Chastel, annonçait sa volonté de voir supprimer les institutions provinciales. Jean-Marc Van Espen, Député-Président à la province de Namur et l’ensemble des députés et conseillers MR, ne voient pas la chose du même œil ! Pour eux l’utilité des provinces est là et ils se battront pour garder ses institutions.

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.