Elections 2018 : Ecolo abat ses cartes à Sambreville

 

Les Verts de Sambreville viennent de présenter neuf candidats en ordre utile ainsi que neuf priorités pour amener du neuf dans la commune.

En 2012, le parti avait remporté un siège supplémentaire et était passé de un à deux élus au conseil communal. En 2018, les verts espèrent encore améliorer ce score et décrocher un poste d’échevin. Leur  volonté est claire : renverser la majorité socialiste actuelle. Leur ambition ? Créer une coalition et monter au pouvoir. Une coalition avec qui ? Tout est envisageable mais pas à n’importe quel prix.

Haro sur le chômage et la pollution !

Côté programme, les écologistes mettent l’accent notamment sur un exercice du pouvoir plus participatif, un renforcement du dispositif de formation qualifiante pour combattre le chômage ainsi que sur la création d’une boucle réservée à la mobilité douce et qui relierait le centre d’Auvelais à celui de Tamines. Priorité aussi à la redynamisation du commerce de centre-ville, à une politique de logement plus ambitieuse, à un renforcement de la prévention et des sanctions en matière de propreté publique. Recherche enfin de financements alternatifs pour pérenniser les caisses communales.

Et la caravane passe…

Côté candidats, en attendant la présentation d’une liste complète, Ecolo annonce de la diversité et des personnes engagées dans la société.  La liste sera tirée par l’actuel conseiller communal Jean-Luc Révelard et sera poussée par un ancien conseiller de retour donc aux affaires : Claudio Pescarollo. Entre les deux, des nouveaux venus en politique ou des personnes déjà engagées dans le parti : Stéphanie Rota, Benoît Denis, Jeannine Pawlak (conseillère communale), Emile Lesur, Cécile Op De Beek, Jean De Dycker et Antoinette Fatone.

La liste complète sera dévoilée dans quelques mois. D’ici là, les écologistes de Sambreville vont sillonner la localité avec leur caravane. Objectif ? Présenter leur programme aux citoyens et pourquoi pas : trouver de nouveaux candidats.

Bernard Polet

Vous devriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.