Cerfontaine: Une année de plus sans dettes et en boni

Stabilité et continuité sont mots d’ordre dans la commune de Cerfontaine. Budget en boni, aucun recours à l’emprunt et maintien de l’IPP à 6%.

À l’occasion du premier conseil communal de cette législature, le bourgmestre, Christophe Bombled, a dévoilé son rapport sur la politique générale et financière de la Commune de Cerfontaine. Sans grande surprise, la majorité semble continuer sur sa lancée. Les projets se feront sur fonds propres, il n’y aura pas de recours à l’emprunt, ce qui permettra de garder la dette à zéro euro.

Un budget en boni

Avec 5 344 626,22€ de recettes et 5 289 598,99€ de dépenses, le budget à l’ordinaire est en boni de 55 027,23€. 

En ce qui concerne le service extraordinaire, le budget 2019 prévoit, entre autres :

  • La réalisation de travaux dans des bâtiments communaux. 25.000€ seront dédiés aux travaux de rénovation de l’électricité et/ou du chauffage de la salle occupée par le club de tennis de table CTT Barrage, à Silenrieux. En ce qui conserne la salle « Les Gais Lurons » de Soumoy, 30.000€ sont prévus pour son acquisition. 15 000€ seront alloués à la fin de la transformation du presbytère de Senzeilles, en vue de la création d’un cabinet médical et d’un logement tremplin. Enfin, quelques aménagements et rénovations pour l’école maternelle de Silenrieux et la crèche de Cerfontaine sont également budgétés.

  • La rénovation de voiries, avec la réfection de quatre voiries agricoles : Wy- le-Loup (Cerfontaine), Chemin des Marais et Montaval (Senzeilles), Bierlée (Silenrieux). Des travaux de 300.000€ avec un subside de 180.000€.

  • La rénovation du ponceau de la rue du Tilleul, à Daussois.

  • L’aménagement du lit du Grand-Ry, ruisseau de Sielnrieux.

  • L’acquisition de matériel pour le service technique communal.

En ce qui concerne l’ancienne gare de Cerfontaine, le dossier est en bonne voie. Une réunion entre tous les acteurs du projet a déjà été réalisée, une prochaine aura lieu dans le courant du mois de janvier. Le dossier sera alors finalisé et soumis à l’approbation de la Commission royale des Monuments, Sites et Fouilles, dans le but de rendre un avis au ministre qui pourra alors délivrer un certificat de patrimoine, condition sine qua non pour l’obtention d’un permis d’urbanisme.

Subsides et vente de patrimoine

Cette année encore, la majorité a décidé de vendre du patrimoine pour fiancer ses projets, une pratique qui était fort critiquée par l’ancienne opposition (Ensemble) et qui semble également poser problème à la nouvelle (Cerf+). Cependant, il est à souligner que, pour 2019, un seul et unique terrain agricole sera mis en vente.

 

Plus de consultation citoyenne

Inscrit également à l’ordre du jour, le vote d’un projet PCDR, Plan Communal de Développement Rural. Les citoyens pourront bientôt prendre part au développement futur de leur commune, via des consultations citoyennes, dans chaque village de l’entité.
Un point qui n’était pourtant pas dans le programme du MR-IC lors de la campagne et que la minorité n’a pas manqué de souligner.

 

Si la politique générale et budgétaire à Cerfontaine semble inchangée. Il semblerait, tout de même, que l’époque des conseils communaux bouclés en 15 minutes soit révolue. Malgré une minorité de seulement 3 conseillers, l’opposition semble bien déterminée à jouer son rôle. Lors de ce premier conseil communal, questions et remarques ont été formulées en nombre, il aura fallu un peu plus de 1h30 pour clôturer la séance.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous bien un humain ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.